Rwanda

ASSISTANCE TECHNIQUE ET FORMATION POUR LE RWANDA

 

Commencement

Le Rwanda est le premier pays bénéficiaire du projet à recevoir gratuitement une assistance technique et des formations.

L’équipe d’experts d’IATA/AVSEC Global Ltd a commencé à fournir ses services à l’État rwandais le 3 juin 2013 par la mise à jour du plan de travail préliminaire. Cette action avait pour but de confirmer les actions proposées et l’affectation des experts aux différentes tâches techniques en vue de garantir l’efficacité de l’assistance technique.

À ce stade précoce du programme d’assistance, l’équipe a également réalisé une évaluation des besoins en matière de formation en sûreté de l’aviation qu’il convenait d’effectuer au cours des quatre (4) dernières semaines de la mission.

La phase de lancement a débuté par une prise de contact réussie dans les locaux de l’Office rwandais de l’aviation civile (RCAA) avec M. Seth Buhigiro, inspecteur en chef de la sûreté de l’aviation civile. Le chef d’équipe d’IATA/AVSEC Global Ltd a présenté l’équipe d’experts principaux et expliqué clairement que la mission de l’équipe consistait à fournir une assistance et non à procéder à une vérification de la mise en œuvre des mesures AVSEC au Rwanda.

L’engagement pris par le RCAA a été confirmé par le directeur général, M. Richard Masozera qui, avec le directeur de l’unité des aéroports du RCAA, M. Silas Udahemuka, a accueilli chaleureusement l’équipe IATA/AVSEC Global Ltd lors d’une réunion de présentation qui s’est tenue dans le bureau du directeur général le 4 juin 2013.

M. Masozera a accueilli l’équipe, rappelé l’importance du projet et réitéré la pleine coopération du RCAA au nom de l’État du Rwanda.

Évaluation de l’aéroport international de Kigali

Du 6 au 8 juin 2008, l’équipe du projet et les membres désignés du groupe de travail ont réalisé une évaluation du système de sûreté de l’aéroport international de Kigali dans le but de recenser les domaines que le projet privilégierait en fonction des lacunes identifiées dans la mise en œuvre des mesures de sécurité.

Cette évaluation était donc un travail collectif. Cet exercice visait non seulement à évaluer l’intégrité du système de sûreté, mais il a aussi été l’occasion pour les participants de l’Office rwandais de l’aviation civile, de la police nationale du Rwanda et des forces rwandaises de défense, entre autres entités, d’acquérir des connaissances.

Le résultat de cette évaluation a constitué un outil très utile pour la mise en œuvre du projet.
Les résultats de l’évaluation ont été édifiants pour toute l’équipe et accueillis favorablement, car ils ont permis de déterminer que des mesures de sûreté efficaces devaient être mises en œuvre dans les aéroports de l’État du Rwanda.

 Réunion d’information préliminaire à l’évaluation de M. Brahim Lakhlifi, expert principal et chef d’équipe IATA/AVSEC Global Ltd, avec les membres du groupe de travail.

Ateliers consultatifs au Rwanda

Un certain nombre d’ateliers consultatifs impliquant les différentes parties prenantes ont eu lieu dans le cadre du projet au Rwanda. Citons notamment le premier atelier des parties prenantes et l’atelier sur le CTA, sans oublier l’atelier final de haut niveau qui a réuni les décideurs clés des principaux ministères. Des questions cruciales y ont été débattues et des décisions de haut niveau y ont été prises. Cette implication de haut niveau de la part de l’État du Rwanda a démontré clairement la volonté du pays d’améliorer la sûreté de l’aviation.

Assistance technique au Rwanda

L’équipe a fourni six semaines d’assistance technique à l’État du Rwanda et a passé en revue, révisé ou rédigé les documents suivants qui ont été créés à l’aide du même modèle:

  • Programme national de sûreté de l’aviation civile (PNSAC), y compris les annexes/documents d’orientation ;
  • Programme de sûreté de l’aéroport international de Kigali (KIA), y compris les annexes, les documents d’orientation et les procédures opératoires standard ;
  • Programme national de contrôle de la qualité de l’aviation civile (PNCQAC) ;
  • Manuel des inspecteurs de sûreté de l’aviation ;
  • Programme de certification des agents de sûreté ;
  • Programme national de formation en sûreté de l’aviation civile (PNFSAC) ;
  • Plan d’urgence de l’aéroport international de Kigali (KIA) ;
  • Rapport d’évaluation du cadre de réglementation ;
  • Rapport technique consultatif ;
  • Évaluation du site de l’aéroport international de Kigali (KIA) et rapport sur le plan d’actions correctrices ;
  • Examen et évaluation des termes de référence du Comité national de sûreté de l’aviation civile (CNSAC) et du Comité de sûreté aéroportuaire (ASC).

Activités de formation au Rwanda

Quatre semaines ont été consacrées à des activités de formation fondées sur une analyse des besoins de formation menée par l’équipe.

Cinq activités de formation ont été planifiées et mises en œuvre au cours des quatre semaines, comme suit:

1.    Gestion de la sûreté de l’aviation
2.    Formation sur la gestion des crises et l’évaluation des risques de sécurité
3.    Atelier sur les contrôles de sécurité
4.    Atelier sur le PNSAC
5.    Atelier sur le programme de sûreté de l’aéroport international de Kigali

Au total, 97 personnes ont participé aux activités du programme de formation au Rwanda.

Les instructeurs ont établi le taux de réussite des participants aux cinq (5) ateliers de formation à 88,7 %, les participants se déclarant être très satisfaits de la formation reçue.